À L'AFFICHE

 
 
Tapez les affiches pour voir les détails du film
 
CINÉMAGIQUE présente FRANTZ (STA)
Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune Français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville.
François Ozon
Événement spécial
En présence de Mitch Davis, co-directeur général et co-programmateur international à Fantasia
31 mars 2017  23:30
THE LURE
Présenté en collaboration avec le festival FANTASIA .

"Un joli soir à Varsovie, en Pologne au début des années 1980, deux sœurs sirènes affamées, Golden (Michalina Olszanska) et Silver (Marta Mazurek) émergent de la mer à la recherche de proies dont elles pourraient dévorer le cœur. Elles se retrouvent sur la scène d’un cabaret érotique, leurs pouvoirs de transformation leur permettant de devenir des danseuses épatantes. Elles baptisent leur numéro « l’appât ». Leur plan est de demeurer sous forme humaine temporairement afin de profiter un peu de la vie terrestre. Les choses se compliquent lorsque Silver tombe amoureuse d’un bassiste… À vous de découvrir les événements merveilleusement grotesques qui suivront!

Voici le conte initiatique/romantique/comique/musical/horrifique à propos de sirènes danseuses disco que vous attendiez! Explorant le concept de la féminité de façon poétique et visuellement extravagante, THE LURE plonge le spectateur dans une atmosphère ensorcelante, passant du carnavalesque à la perversité charnelle. Une véritable explosion de chanson, de sensualité, d’eau de mer et de sang! Vous n’avez jamais rien vu de tel. La réalisatrice Agnieszka Smoczynska fait preuve d’une incroyable originalité. Difficile de croire que c’est seulement son premier long métrage. La jeune cinéaste a su bien s’entourer en donnant les rôles principaux aux captivantes Michalina Olszanska et Marta Mazurek, qui brillent toutes deux aussi dans le déchirant I, OLGA HEPNAROVA, aussi présenté à Fantasia cet été. Un chef-d’œuvre atypique salement divertissant, coloré à souhait et débordant de charisme excentrique, THE LURE est tout simplement irrésistible. WOW." — Mitch Davis pour FANTASIA
Agnieszka Smoczynska
 
anglais sous-titres en français
13+  Langage vulgaire
13+ Langage vulgaire
Voir la fiche du film Acheter des billets
T2 TRAINSPOTTING
Vingt ans après avoir pris la fuite avec un magot qu'il devait partager avec ses complices, Renton rentre à Édimbourg. Retrouvant son quartier mal famé, il renoue avec Spud, son pote héroïnomane aujourd'hui suicidaire, à qui il avait laissé sa part avant de prendre la fuite à Amsterdam. Ses retrouvailles avec son meilleur ami Simon sont moins heureuses. Ce dernier, toujours dépendant à la coke, est propriétaire d'un bar désert et gagne sa vie comme maître chanteur. Résolu à se venger de lui, Simon l'attire dans un projet hôtelier encore au stade du financement, qu'il pilote avec une prostituée bulgare. Alors que l'entreprise prend forme, leur ancien complice et tête brûlée Begbie s'évade de prison. Simon, mis au courant, se garde de prévenir Renton...
Danny Boyle
Événement spécial
Questions/réponses avec Sylvain L'Espérance, réalisateur du film
31 mars 2017  13h00
FIGHTING THROUGH THE NIGHT (STA)
Tourné sur une période de deux ans, FIGHTING THROUGH THE NIGHT nous entraîne dans un grand voyage au cœur de la Grèce actuelle. C’est là, dans ce pays précipité dans la tourmente par la domination d’une économie totalitaire, qu’émerge aussi chaque jour un refus obstiné de cette violence. Propulsé par des énergies complémentaires et dissonantes, le film est irrigué par un désir de liberté et par la force rebelle de ceux qu’il fait se rencontrer. Qu’ils soient Athéniens ou réfugiés afghans, soudanais, syriens, femmes de ménage ou travailleurs du port licenciés, médecin bénévole ou sans-abri, tous ces hommes et ces femmes, par leur présence et leurs récits, se répondent et tissent entre eux des filiations inattendues. En accompagnant ceux qui, du lieu où ils luttent, forgent un autre avenir, FIGHTING THROUGH THE NIGHT est traversé par l'intuition profonde que dans le chaos du présent, un monde commun aux contours encore indéfinis cherche à naître.
Sylvain L'Espérance
Événement spécial
Questions/réponses avec le réalisateur et scénariste du film
31 mars 2017  16h20
THE ART OF SPEECH
Koroviev, un policier qui enseigne la poésie au sein d'une brigade de policiers poètes, est à la recherche d'une précieuse Bible annotée par Pierre Maheu, le capitaine du Saint-Élias, un navire mythique. Sa quête l'amène à se lier d’amitié avec un jeune brigand qui lui présente une mystérieuse femme nommée Coriandre.
 
français sous-titres en anglais
En attente de classement
En attente de classement
Aujourd'hui :
18:00 Tout l'horaire
Voir la fiche du film Acheter des billets
COSI FAN TUTTE
Provoqués par Don Alfonso, vieux philosophe cynique, deux jeunes idéalistes décident de mettre à l’épreuve la fidélité de leurs amantes. L’amour leur infligera une amère leçon : ceux qui se croyaient phénix et déesses se découvriront corps désirants… Nous sommes en 1790, un an après la Révolution française, lorsque, pour ce qui sera leur dernière collaboration, Mozart et Da Ponte choisissent de mener cette expérience amoureuse et scientifique. Étrange musique que celle de ce Così fan tutte, complexe dans sa symétrie, souriante et pourtant d’une mélancolie presque sacrale. Étrange musique dont chacune des notes semble destinée à nous faire accepter la perte – perte du paradis, perte de la jeunesse, perte de l’être aimé – pour dessiner un monde où tout se transforme, tout est mouvement. Ce laboratoire de l’érotisme ne pouvait qu’inspirer Anne Teresa De Keersmaeker, chorégraphe, qui excelle à rendre visible sur scène la géométrie profonde des œuvres. Avec six chanteurs doublés de six danseurs, elle met en scène le désir qui unit et sépare les êtres, pareil aux interactions entre les atomes qui, quand elles se brisent, rendent possibles de nouvelles liaisons.
Anne Teresa De Keersmaeker
 
AFTERIMAGE (STA)
AFTERIMAGE sera présenté avec sous-titres français au Cinéma Beaubien dès le 24 mars sous le titre LES FLEURS BLEUES .

Dans la Pologne d’après-guerre, le célèbre peintre Władysław Strzemiński, figure majeure de l’avant-garde, enseigne à l’École Nationale des Beaux Arts de Łódź. Il est considéré par ses étudiants comme le grand maître de la peinture moderne mais les autorités communistes ne partagent pas cet avis. Car, contrairement à la plupart des autres artistes, Strzemiński ne veut pas se conformer aux exigences du Parti et notamment à l’esthétique du « réalisme socialiste ». Expulsé de l'université, rayé du syndicat des artistes, il subit, malgré le soutien de ses étudiants, l’acharnement des autorités qui veulent le faire disparaître et détruire toutes ses œuvres.
Andrzej Wajda
 
TAMPOPO (STA)
Tampopo, une jeune veuve, gère, sans succès, un petit restaurant de ramen. Sa vie va basculer le jour où un client, Goro, routier à la dégaine de cow-boy, décide de lui enseigner l'art et la manière de cuisiner les nouilles. Leur histoire croisera aussi les aventures érotico-alimentaires d'un homme en complet blanc, l'obsession compulsive d'une vieille dame, le dernier repas d'une mère de famille, un dîner d'affaires...

« TAMPOPO se distingue de nombre de films qui mettent en scène la nourriture, d'Hitchcock ou Chabrol à La grande bouffe, dans la mesure où l'aliment n'y est pas idée ou simple thème-prétexte à un discours second, mais une matière que l'on observe, renifle, manipule (avec les baguettes), transforme, absorbe effectivement. C'est cette matérialité qui rend productif - produisant de la jouissance chez le spectateur - le jeu entre la vue, l'absorption et le sexe. (Les Cahiers du Cinéma)

« Juzo Itami a mitonné un film irrésistible de drôlerie et de raffinement, savoureux et gouleyant à souhait, qui se déguste d'une pupille gourmande et ne laisse pas sur sa faim. Il a l'étoffe des grands plats.» (Le Figaro)

« Respectant à la lettre l'éthique samouraï et le sens du rituel japonais, Tampopo est une hilarante parodie dans laquelle mijotent de bidonnantes digressions, tout aussi gastronomiques. Succulent !» (Le Point)
Juzo Itami
 
anglais et français sous-titres en anglais
Général
Général
Voir la fiche du film Acheter des billets
THE GARDENER (STA)
Frank Cabot, jardinier, horticulteur et philanthrope influent raconte à travers une longue entrevue sa quête personnelle de la perfection par la création de ses jardins Les Quatre Vents. Étendus sur plus de 8 hectares, ses jardins de style anglais ouvrent leur porte pour la première fois à une équipe de tournage pour ce rendez-vous hors du commun. Se sachant atteint d’une maladie pulmonaire dégénérative et avec peu de temps à vivre, il se confie à notre caméra.

Nichés au sommet de Mont Murray dans la région de Charlevoix au Québec, Les Quatre Vents sont devenus sous l’impulsion de Frank Cabot l'un des plus beaux jardins privés du monde. Créés sur trois générations, ils sont un lieu enchanté de beauté et de surprise, un chef-d'œuvre horticole du 21e siècle. À travers ces entretiens avec Frank Cabot, sa famille, des auteurs et experts du jardinage à l’anglaise, le film revient sur l'histoire personnelle de Frank Cabot et sur sa philosophie artistique qui a conduit à la création d'un des plus grands jardins privé du monde.

« Un film où l’on va de découverte en découverte, d’émerveillement en émerveillement.»-Michel Coulombe, au Festival du Cinéma de la ville de Québec

PRIX DU PUBLIC MEILLEUR FILM CANADIEN AU FESTIVAL DE CINÉMA DE LA VILLE DE QUÉBEC

Le film est également présenté avec sous-titres français au Cinéma Beaubien. Pour tous les détails, consultez cette page.
Sébastien Chabot
 
anglais et français sous-titres en français
Général
Général
Aujourd'hui :
16:10 Tout l'horaire
Voir la fiche du film Acheter des billets
LE JARDINIER (STF)
Frank Cabot, jardinier, horticulteur et philanthrope influent raconte à travers une longue entrevue sa quête personnelle de la perfection par la création de ses jardins Les Quatre Vents. Étendus sur plus de 8 hectares, ses jardins de style anglais ouvrent leur porte pour la première fois à une équipe de tournage pour ce rendez-vous hors du commun. Se sachant atteint d’une maladie pulmonaire dégénérative et avec peu de temps à vivre, il se confie à notre caméra.

Nichés au sommet de Mont Murray dans la région de Charlevoix au Québec, Les Quatre Vents sont devenus sous l’impulsion de Frank Cabot l'un des plus beaux jardins privés du monde. Créés sur trois générations, ils sont un lieu enchanté de beauté et de surprise, un chef-d'œuvre horticole du 21e siècle. À travers ces entretiens avec Frank Cabot, sa famille, des auteurs et experts du jardinage à l’anglaise, le film revient sur l'histoire personnelle de Frank Cabot et sur sa philosophie artistique qui a conduit à la création d'un des plus grands jardins privé du monde.

« Un film où l’on va de découverte en découverte, d’émerveillement en émerveillement.»-Michel Coulombe, au Festival du Cinéma de la ville de Québec

PRIX DU PUBLIC MEILLEUR FILM CANADIEN AU FESTIVAL DE CINÉMA DE LA VILLE DE QUÉBEC

Le film est également présenté avec sous-titres français au Cinéma Beaubien. Pour tous les détails, consultez cette page.
Sébastien Chabot
 
anglais sous-titres en français
Général
Général
Voir la fiche du film Acheter des billets
PATERSON
Paterson est chauffeur d'autobus pour la municipalité de... Paterson, New Jersey. Du lundi au vendredi, sa routine réglée au quart de tour comporte, d'abord, quelques cajoleries au lit avec sa petite amie Laura, un esprit bohème qui, entre la guitare, la pâtisserie et la peinture, se cherche une vocation dans la vie. Viennent ensuite quelques mots échangés avec un confrère avant de prendre le volant de son véhicule, suivi du va-et-vient de la journée sur la route numéro 23. Puis, avant le souper, Paterson promène toujours son bouledogue Marvin, et fait une halte au pub, où il retrouve les mêmes visages familiers, les mêmes drames en développement, tous matière à sa création. Car Paterson est poète. Il consigne dans son précieux carnet, qui ne le quitte jamais, des strophes qu'il peaufine au fil des jours, et que Laura, grande admiratrice de son travail, voudrait qu'il mette en sécurité en faisant des photocopies. Ce lundi, elle lui a redemandé. Le week-end prochain, a-t-il promis...
Jim Jarmusch
 
I AM NOT YOUR NEGRO (STF)
Inspiré par le dernier ouvrage inachevé du grand James Baldwin, qui portait sur les héritages et les assassinats de ses amis Medgar Evers, Malcolm X et Martin Luther King Jr., Raoul Peck (L’homme sur les quais, Lumumba) explore à l’aide de nombreuses images d’archives et de scènes contemporaines l’histoire des tensions raciales aux États-Unis dans les 50 dernières années. Porté par une narration de Samuel L. Jackson qui interprète avec ferveur la prose fulgurante et visionnaire de Baldwin, I Am Not Your Negro réactualise brillamment les réflexions de l’auteur célébré qui, à l’époque de BlackLivesMatter, sont plus indispensables que jamais. “I know more about you than you know about me. Not everything that is faced can be changed, but nothing can be changed until it is faced.” Essai politique d’une puissance rare, I Am Not Your Negro se réapproprie brillamment les mythes historiques afin de proposer une réflexion d’une rare acuité sur la réalité américaine.
Raoul Peck
 
MOONLIGHT (STF)
Le film sera précédé du court métrage POINT DE MIRE, présenté dans le cadre d'un partenariat avec La Course des régions.

GAGNANT DE 3 OSCARS® DONT MEILLEUR FILM!

Négligé par sa mère célibataire, un gamin de huit ans est pris en affection par le dealer de son quartier de Miami. Rendu à l'adolescence, le garçon timide tente de s'affranchir de l'emprise des matamores de son école. Mais un amour trahi fait dévier son destin.

''Quel beau film que MOONLIGHT, qui s'aventure dans les zones d'ombre d'une image religieuse démystifiée et débarrassée de ses rituels encombrants, plus spirituelle, s'approchant de l'humain comme jamais auparavant.''
- SÉQUENCES

''Un peu à la manière de Sarah préfère la course de Chloé Robichaud, qui présentait la thématique homosexuelle dans une approche tout en subtilité et en peu de mots, Moonlight, basé sur une pièce de théâtre de Tarell Alvin McCrane, est une histoire poétique et sublime sur la recherche et l'acceptation de soi. Un film pour coeurs sensibles.''
- VOIR

''Le second long métrage de Barry Jenkins est l'un des films les plus accomplis de cette fin d'année. Et il pourrait fort bien se rendre loin dans la prochaine course aux Oscars.''
- LA PRESSE
Barry Jenkins
 

Horaire de la semaine téléchargeable

pdf

Horaire du 31 mars au 6 avril