FESTIVAL DU FILM BLACK: LA NEGRADA (STA)
FESTIVAL DU FILM BLACK: AZALI (FATE) (STA)
MINUIT AU PARC: THE HUNGER

STF : Version originale avec sous-titres en français | STA: Version originale avec sous-titres en anglais

 
 
 
 
Tapez les affiches pour voir les détails du film
 
Cinéspectacle: Aida (Wiener Staassoper)
Chef d'orchestre : Evelino Pidò
Production : Nicolas Joel
Conception du décor et des costumes : Carlo Tommasi
Chorégraphie : Jan Stripling

Verdi a écrit l'opéra en quatre actes Aïda, son antépénultième pièce de musique théâtrale, à la demande du khédive d'Égypte, Ismail Pasha. Verdi a imprégné sa musique d'une visible couleur locale en insérant par intermittence des passages qui, en raison de leur instrumentation et de leur mélodie, ont une sonorité exotique. L'histoire tourne autour d'un triangle amoureux, dans lequel deux femmes aiment le même homme : la relativement puissante Amneris et l'esclave Aida aiment toutes deux le capitaine de l'armée, Radames. Un autre thème important est : « est-ce que l'amour pour une autre personne transcende l'amour de sa mère patrie ou des lois qui relient une communauté? », ainsi qu'un troisième thème de bonheur privé anéanti par l'appareil de pouvoir inexorable des personnes influentes.
 
Cinémagique présente The Wife
La ciné-carte n'est pas acceptée pour cet événement

Joan, épouse fidèle du célèbre auteur Joe Castleman, accompagne son mari à Stockholm où il doit recevoir le prix Nobel de littérature. Or dans l'avion, elle comprend petit à petit qu'après de longues années de vie commune, elle ne le supporte plus. Pourquoi ? Le passé et les rancœurs ressurgissent alors. Devra-t-elle briser leur secret au risque de tout perdre ?
Björn Runge
Événement spécial
Une projection du cycle À LA RENCONTRE DU CINÉMA IRANIEN
23 septembre 2018  17:00
Iran: I want to dance (STA)
Ce film est présenté dans le cadre de le série À la rencontre de l'Iran.
Bahman Farmanara
 
Malgré son enthousiasme, le Capitaine Pirate a beaucoup de mal à se faire passer pour une terreur des mers. Secondé par un équipage aussi peu doué que lui, le Capitaine rêve pourtant de battre ses rivaux, Black Bellamy et Liz Lafaucheuse, en remportant le prestigieux Prix du Pirate de l'Année. Pour le Capitaine et son drôle d'équipage, c'est le début d'une incroyable odyssée qui, des rivages de Blood Island jusqu'aux rues embrumées de Londres, va les conduire d'épreuves en rencontres. S'ils vont faire équipe avec un jeune scientifique du nom de Charles Darwin, ils vont aussi devoir affronter mille dangers et tenter de survivre à la reine Victoria, qui voue une haine absolue aux pirates... En avant pour l'aventure !

"Ce qui fascine avant tout dans "Les Pirates ! Bons à rien, mauvais en tout", c'est la technique employée, à savoir la stop motion (...) le résultat dépasse toute espérance. (...) Au final, le spectacle se révèle terriblement jouissif. Petits et grands, embarquez-vous dès à présent sur ce navire !" -Excessif

"La virtuosité de l'animation (en stop motion), le second degré des dialogues, la loufoquerie débridée du scénario ainsi qu'un goût immodéré de l'absurde burlesque assurent la réussite de cette hilarante parodie." -Télérama

POUR QUEL PUBLIC
Le film est conseillé aux 5 ans et plus.

BONNES RAISONS DE VOIR LE FILM
Pour le merveilleux travail d'animation fait en stop-motion.
Pour l'humour typique des studios Aardman qui nous ont offert Chicken Run, Wallace & Gromit, Shaun le mouton et Cro Man.
Peter Lord,Jeff Newitt
 
anglais et français sous-titres en anglais
Général
Aujourd'hui :
15:15 Tout l'horaire
Voir la fiche du film Acheter des billets
Playing hard (sta)
Version avec sous-titres anglais

"Montréal est reconnu mondialement dans l’industrie des jeux vidéo, spécialement à travers le studio Ubisoft qui a sa plus grosse division dans la métropole. La compagnie crée certaines des plus importantes mégaproductions de l’industrie du jeu vidéo. Un peu comme le modèle hollywoodien, les jeux sont aujourd’hui développés pendant plusieurs années, à l’aide de dizaines de millions de dollars, avec des équipes composées de quelques centaines d’employés. C’est pourquoi les studios préfèrent ne pas prendre trop de risque en développant principalement des suites à des jeux à succès. Mais parfois, un artiste arrive avec une nouvelle idée qui n’a jamais été exploitée, et tente de faire sa place dans le marché au grand risque de la compagnie.

PLAYING HARD se centre principalement sur Jason VandenBerghe, un de ces rêveurs qui a passé plusieurs années à tenter de faire financer son projet le plus ambitieux, qui devrait révolutionner le système de combat dans les jeux vidéo. Pour l’aider à concrétiser sa vision, il est accompagné de Stéphane Cardin, le directeur du projet qui sort tout juste d’un échec avec sa dernière production, voulant tout donner pour ce jeu qui deviendra FOR HONOR. Finalement, il y a Luc Duchaine qui s’occupe de faire du jeu un succès commercial auprès des fans, et ce parfois au détriment de sa vie familiale et de sa santé. C’est donc à ce développement de quatre ans de FOR HONOR que le documentaire PLAYING HARD nous donne un accès exclusif, des premiers pitchs de VandenBerghe jusqu’au moment de la sortie, après que près de 400 personnes aient travaillé sur le jeu. Le cinéaste Jean-Simon Chartier met l’accent sur les humains derrière ces grandes productions, qui sont des modèles de détermination à travers la pression et le stress d’une industrie aussi compétitive." - Rémi Fréchette pour Fantasia
Jean-Simon Chartier
 
Laissez bronzer les cadavres (STA)
La Méditerranée, l’été : une mer d’azur, un soleil de plomb… et 250 kilos d’or volés par Rhino et sa bande! Ils ont trouvé la planque idéale : un village abandonné, coupé de tout, investi par une artiste en manque d’inspiration. Hélas, quelques invités surprises et deux flics vont contrecarrer leur plan : ce lieu paradisiaque, autrefois théâtre d’orgies et de happenings sauvages, va se transformer en un véritable champ de bataille… impitoyable et hallucinatoire !

Adapté du premier roman du même nom de Jean-Patrick Manchette, l’un des auteurs les plus marquants du polar français, voici un western transposé dans un style post-moderne si particulier au tandem derrière le film qui se joue des conventions et apporte du coup un résultat sensoriel inédit.
Hélène Cattet,Bruno Forzani
 
Playing Hard (STF)
"Montréal est reconnu mondialement dans l’industrie des jeux vidéo, spécialement à travers le studio Ubisoft qui a sa plus grosse division dans la métropole. La compagnie crée certaines des plus importantes mégaproductions de l’industrie du jeu vidéo. Un peu comme le modèle hollywoodien, les jeux sont aujourd’hui développés pendant plusieurs années, à l’aide de dizaines de millions de dollars, avec des équipes composées de quelques centaines d’employés. C’est pourquoi les studios préfèrent ne pas prendre trop de risque en développant principalement des suites à des jeux à succès. Mais parfois, un artiste arrive avec une nouvelle idée qui n’a jamais été exploitée, et tente de faire sa place dans le marché au grand risque de la compagnie.

PLAYING HARD se centre principalement sur Jason VandenBerghe, un de ces rêveurs qui a passé plusieurs années à tenter de faire financer son projet le plus ambitieux, qui devrait révolutionner le système de combat dans les jeux vidéo. Pour l’aider à concrétiser sa vision, il est accompagné de Stéphane Cardin, le directeur du projet qui sort tout juste d’un échec avec sa dernière production, voulant tout donner pour ce jeu qui deviendra FOR HONOR. Finalement, il y a Luc Duchaine qui s’occupe de faire du jeu un succès commercial auprès des fans, et ce parfois au détriment de sa vie familiale et de sa santé. C’est donc à ce développement de quatre ans de FOR HONOR que le documentaire PLAYING HARD nous donne un accès exclusif, des premiers pitchs de VandenBerghe jusqu’au moment de la sortie, après que près de 400 personnes aient travaillé sur le jeu. Le cinéaste Jean-Simon Chartier met l’accent sur les humains derrière ces grandes productions, qui sont des modèles de détermination à travers la pression et le stress d’une industrie aussi compétitive." - Rémi Fréchette pour Fantasia

Source: https://fantasiafestival.com/fr/films/playing-hard

Panel animé par Denis Talbot le vendredi 21 septembre à 18h15

En présence de Jean-Simon Chartier, réalisateur de Playing Hard.
Luc Duchaine, personnage du film et directeur de marque de For Honor (Ubisoft).
David Lamarre, président de Illogika, et Angela Mejia, co-fondatrice de Clever Plays.
Jean-Simon Chartier
 
Fahrenheit 11/9
Un documentaire sur le Président des Etats-Unis Donald Trump signé Michael Moore.
Michael Moore
 
Madeline\'s Madeline
Madeline (Helena Howard) n’est pas un chat. Elle n’est pas une tortue de mer non plus, ni même une femme, tout du moins pas encore. Alors qui est-elle? Madeline est la fille d’une mère poule autoritaire (Miranda July). Madeline est une adolescente à la sexualité grandissante. Madeline est une actrice, qui, avec sa troupe de théâtre expérimental, explore la corrélation entre l’art et la vie. À travers son regard se déploie une expérience : un mélange flou de murmures, de rires enfantins et de folie douce.

Si vous avez vu THOU WAST MILD AND LOVELY et BUTTER ON THE LATCH à Fantasia en 2014, vous savez déjà que Josephine Decker est, de nos jours, une des cinéastes américaines les plus innovatrices. Sa dernière œuvre est un film essentiel sur la recherche d’identité, les problématiques d’appropriation (culturelle entre autres), et le traître procédé de création artistique au travers d’une expérience vécue. Réflexion sur soi, personnelle, mais jamais indulgente, elle est évocatrice de la ramification complexe de notre esprit, tout en transmettant la parfaite simplicité de la vie. MADELINE’S MADELINE est une expérimentation cinématographique subversive et son manifeste bien simple est établi dès le début : « Les émotions que tu ressens ne sont pas les tiennes, elles sont celles de quelqu’un d’autre. » Les pulsions sensorielles de ce film viennent de la perception de Madeline, et nous, spectateurs, sommes, en quelque sorte, leur système nerveux temporaire. De toutes ces identités, le personnage de Madeline est multiplié par le nombre d’yeux qui l’habite — les nôtres surtout. Comme la madeleine de Proust déclenche un souvenir agréable, la Madeline de Decker, démolissant un grand nombre de conventions filmiques, révèle une chimère du cinéma : une performance immersive qui est tout autant ancrée dans la réalité qu’elle est, littéralement, extraordinaire. - Célia Pouzet pour Fantasia 2018

Source: https://fantasiafestival.com/fr/films/madelines-madeline

SELECTION OFFICIELLE
Festival du film de Sundance 2018
Festival international du film de Berlin 2018
Festival du film des critiques de Chicago 2018
Festival du film de Sarasota 2018
Josephine Decker
 
Manny, Joel et Jonah traversent une enfance difficile face à l’amour volatile de leurs parents. À mesure que Manny et Joel grandissent en ressemblant à leur père et que maman rêve de s’échapper, Jonah trouve réconfort auprès d’un monde imaginaire qu’il forge au fond de lui-même.

Porté par un scénario de Dan Kitrosser et Jeremiah Zagar basé sur le célèbre roman de Justin Torres, We the Animals est une histoire de passage à l'âge adulte propulsée par des performances impressionnantes de trois acteurs talentueux et des séquences animées qui donnent vie au monde intérieur déchiré de Jonah. Se basant sur son parcours documentaire, le réalisateur Jeremiah Zagar brosse un portrait de vie familiale à travers l'esprit fraternel de la classe ouvrière.

Récipiendaire du prix NEXT Innovator au dernier Festival de Sundance, WE THE ANIMALS est un drame poétique sublimé par des images rappelant les films de Terrence Malick et une mise en scène attentive aux moindres émotions captées à échelle humaine.
Jeremiah Zagar
 
Three Identitcal Strangers
Le film sera présenté avec sous-titres français à compter du 3 août

New York, 1980. Trois parfaits inconnus découvrent accidentellement qu’ils sont des triplés identiques, séparés à la naissance. Les retrouvailles joyeuses des jeunes de dix-neuf ans les catapultent vers la célébrité internationale, mais elles libèrent aussi un secret extraordinaire et dérangeant qui dépasse leur propre vie – et pourrait transformer notre compréhension de la nature humaine pour toujours.

THREE IDENTICAL STRANGERS a été présenté au Festival de Sundance en début d’année et il a marqué les esprits au fer rouge. Pour cause, puisque ce documentaire est le fruit d’une longue enquête portant sur l’histoire de triplés séparés à la naissance pour les besoins d’une expérience scientifique.
Tim Wardle
 
Un démarcheur téléphonique peu confiant en lui découvre la clé magique du succès qui lui fait gravir les échelons de sa hiérarchie au moment où ses camarades activistes s'élèvent contre l'injustice des conditions de travail. Il va lui falloir choisir entre révéler le terrible secret de ses supérieurs ou rejoindre la lutte.
Boots Riley
 

Notre
Ciné-Carte

 
Tapez les affiches pour voir les détails du film
 
espagnol sous-titres en anglais
Général (déconseillé aux jeunes enfants)
Date de sortie :
28 septembre 2018
Voir la fiche du film
Primas (STA)
PRIMAS dresse le portrait touchant des cousines Rocío et Aldana, deux adolescentes argentines qui, après avoir subi des actes de violence ayant abruptement mis fin à leur enfance, se libèrent du spectre de leur passé. Sillonnant l’Argentine et Montréal, les jeunes filles entrent dans l’âge adulte par le biais d’expériences révélatrices telles que l’apprentissage de la danse, du mime, du théâtre, du cirque et des arts visuels. Leurs corps deviennent alors l’expression de leur imagination, de leur point de vue unique et de leur résilience sans faille.
 
anglais sous-titres en français
En attente de classement
Date de sortie :
28 septembre 2018
Voir la fiche du film
Touched (STF)
Un mystère fantomatique, à la croisée des genres : la disparition d’une jeune femme finit par obséder un gérant d’immeuble solitaire, qui se met à la rechercher obstinément. La traque de sa locataire évanouie le mène alors vers une curieuse aventure. Guidé par une petite fille, qui pourrait tout aussi bien être la locataire disparue dans sa jeunesse, et alors que des événements étranges commencent à se produire, le propriétaire a de plus en plus de mal à distinguer le rêve de la réalité. Tandis que la douceur de l’enfant semble constituer la seule source de lumière et d’espoir pour celui-ci, elle l’entraîne cependant dans une quatrième dimension… dont il n’est pas certain de pouvoir revenir ni d’y retrouver sa locataire disparue. À mi-chemin entre un mystère policier et une histoire d’amour entre une figure paternelle improbable et une fillette de neuf ans, cette oeuvre onirique, sombre et singulière dresse un portrait tendre mais dérangeant de l’isolement humain, creusant le thème de la sociopathie et le subtil pouvoir de la bonté humaine.
 
anglais 
En attente de classement
Date de sortie :
12 octobre 2018
Voir la fiche du film
Matangi / Maya / M.I.A
Inspiré de séquences vidéo personnelles couvrant près d’une décennie, MATANGI / MAYA / M.I.A est un portrait intime de l’artiste et musicienne sri-lankaise qui continue de briser les conventions. Le film a été sélectionné par le Festival international du film de Berlin et a remporté le Prix du meilleur documentaire musical au dernier Festival de Sundance.

« MATANGI / MAYA / M.I.A n’est pas, contrairement à bien des documentaires musicaux, qu’une sage hagiographie d’un succès annoncé, d’abord parce qu’il y a ici beaucoup plus de choses à raconter. Fille d’un des fondateurs du mouvement de résistance tamoul, quittant le Sri Lanka pour Londres lorsque la guerre civile éclate, gamine qui écoute Madonna le soir sous sa couette avec un casque sur les oreilles et qui, des années plus tard, chantera avec la même Madonna sur la scène du Super Bowl – voici là un exemple parfait de réel qui dépasse la fiction. » – Nicolas Bardot, Film de culte.com
 
anglais 
En attente de classement
Date de sortie :
12 octobre 2018
Voir la fiche du film
American Chaos
On est à quelques jours de l'élection présidentielle aux Etats-Unis. James D. Stern ("Looper", "Every Little Step") prend la route pour tenter de comprendre pourquoi l'Amérique profonde cède à la tentation Trump. Il interroge ses plus grands supporteurs, qui étonnamment viennent d'horizons très différents. Classes moyennes et ouvriers, pour eux Donald Trump semble être le symbole d'un renouveau. Malgré les incohérences et scandales qui jonchent le chemin du milliardaire, tous semblent être convaincus par l'homme. James D. Stern cherche à apporter des réponses à ses propres interrogations sur cette nouvelle forme de politique, une politique où les promesses se font crédibles malgré toutes les preuves qui peuvent les réfuter. La société américaine est en train de se diviser entre ceux qui croient et les autres.
 
allemand sous-titres en anglais
Date de sortie :
31 octobre 2018
Voir la fiche du film
Cinéspectacle: Der Fliegende Hollander (Madrid)
OPERA EN TROIS ACTES

CHEF D’ORCHESTRE
Pablo Heras-Casado

METTEUR EN SCÈNE
Àlex Ollé, La Fura dels Baus

DISTRIBUTION
Samuel Youn
Kwangchul Youn
Ingela Brimberg
Nikolai Schukoff

DURÉE
2 h 20 environ

Àlex Ollé et La Fura dels Baus proposent une autre relecture fort déstabilisante d’une œuvre intemporelle. Ici, l’action du livret de Wagner est magnifiée par les qualités de conteur du directeur musical Pablo Heras-Casado et par l’interprétation aboutie de Samuel Youn. Der Fliegende Höllander (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner est un chef-d’œuvre de l’époque romantique : une exploration saisissante de l’amour, de la mort, de la pureté et de la damnation. Dans cette production d’Alex Ollé (La Fura dels Baus), le conflit entre le bien et le mal est le reflet d’une âme tourmentée et emprisonnée.

Le Hollandais, condamné à naviguer sur un océan infini jusqu’à la fin des temps, n’a qu’un désir : être libéré de son bateau maudit et retourner à une vie sur la terre ferme. La mer, infinie et transcendante, devient une métaphore puissante pour décrire les limites imposées à l’homme.

Dans l’autobiographie de Richard Wagner, le compositeur a écrit que son inspiration pour Der Fliegende Holländer l’a d’abord envahi lors d’un voyage en mer avec sa femme, allant de Riga à Londres. Cette œuvre, remplie de symbolisme, a comme thème central la rédemption à travers l’amour d’une femme : le capitaine de navire reconnaît son salut dans la profession de foi de la jeune Senta. Pour sa part, Senta s’abandonne à une destinée avec le spectre sans nom.
 
 
 

La Carte Cadeau ›

Pour gâter ceux qui le méritent!

Tapez les affiches pour voir les détails de l'événement
 

Matins au Parc

Un cycle de films pour la famille présenté en matinée
Voir la fiche de l'événement
Matins au Parc
Un cycle de films pour la famille présenté en matinée
 

Minuit au Parc

Une série de projections nocturnes
Voir la fiche de l'événement
Minuit au Parc
Une série de projections nocturnes
 

La saison 2018-2019 de Cinéspectacle

Voir la fiche de l'événement
La saison 2018-2019 de Cinéspectacle
 

Les projections mensuelles du GOETHE-INSTITUT de Montréal

Voir la fiche de l'événement
Les projections mensuelles du GOETHE-INSTITUT de Montréal
 

Festival international du film black de Montréal

Voir la fiche de l'événement
Festival international du film black de Montréal
 

Consulter le magazine en version pdf ›